Au milieu de la mer, les Forts

Voyagez au coeur de l'Arsenal maritime

Dans la France du XVIIe siècle, la Marine Royale se révèle pauvre en vaisseaux dignes de prendre la mer. Colbert, ministre de Louis XIV décide que le pays doit se doter d’une flotte puissante pour faire face aux assauts des Anglais et Hollandais et construit un arsenal sur l’Atlantique. Il choisit Rochefort pour installer un véritable complexe industriel d’avant-garde, avec une activité centrée sur la marine. Ce site et son estuaire devenus essentiels seront défendus par un ensemble de forts constituant la «ceinture de feu». Parmi eux, des trésors de pierre bâtis en pleine mer ou le long des côtes,  qui ont résisté aux vents et aux marées, aux guerres et à l’usure du temps. Ils vous feront vivre des expériences à la fois insolites et authentiques.

Le Fort Boyard

Vaisseau de pierre à la carcasse ventrue, Fort Boyard se dresse au cœur même du Pertuis, à mi-chemin entre les îles d’Aix et Oléron. C’est l’un des monuments les plus célèbres du littoral, porté par plus de 25 ans de succès d’un jeu télévisé populaire dans plus de 30 pays. Cette gloire télévisuelle consacre de manière inattendue un édifice militaire dont l’histoire est peu banale. Démarrés sous Bonaparte, en 1803, les travaux ne s’achèvent qu’en 1866, sous Napoléon III, au terme d’un véritable exploit technique et financier.

Vue sur le Fort Boyard

Une prouesse technique impressionnante

L’entreprise est difficile : entre les tempêtes, qui ruinent les murs inachevés, les chavirages d’embarcations qui transportent les pierres, et les attaques anglaises, les travaux ont bien du mal à avancer et ne se termineront qu’en 1859.
 Napoléon n’en verra d’ailleurs pas l’achèvement, même quand il quittera l’Île d’Aix pour l’exil. Mais les progrès de l’artillerie – plus rapides que ceux de la construction – le rendirent inutile aussitôt achevé. Il aura coûté l’équivalent actuel de plus de deux cents millions d’euros. Il constitue la fierté de l’époque, à tel point qu’une maquette est présentée à l’exposition universelle de 1867

Un lieu porteur de symboles

Fort Boyard servit de prison avant d’être déclassé en 1913. Abandonné par l’armée, il est mis en vente en 1961 pour 7500 francs de l’époque. Seuls deux acquéreurs se présentent. L’acheteur n’aura semble-t-il ni les moyens ni le temps d’entretenir sa nouvelle propriété.
 Le cinéma va utiliser le lieu à plusieurs reprises. Mais c’est finalement la télévision qui va sauver Fort Boyard. Propriété du département de la Charente-Maritime depuis 1989, il connaît une carrière médiatique nationale et internationale, depuis la première diffusion en 1990 de l’émission de télévision « Fort Boyard ».

Partez à la découverte du Fort Boyard

Vous avez toujours voulu partir à la rencontre du Fort Boyard ? Réalisez vos rêves et partez en excursion autour de cet emblème de la côte atlantique. Au départ de La Rochelle, Rochefort, St Martin-de-Ré, Boyardville, Fouras-les-Bains ou Port-des-Barques…, partez en croisière et rapprochez-vous au plus près de ce colosse des mers qui mesure 68 m de long, 31 m de large et 20 m de haut !

NB : Le Fort Boyard n’est pas accessible au public et ne se visite pas.

Bateau famille fort boyard

Pour aller plus loin, découvrez la visite virtuelle de Fort Boyard

Le Fort Enet

Le fort Enet se dresse au large de la pointe de la Fumée, sur la presqu’île de Fouras. Il a été construit sous ordre de Napoléon pour protéger l’estuaire de la Charente car la portée des canons n’était pas suffisante pour couvrir la zone.  Sa construction fut décidée en 1809 après l’Affaire des Brûlots (ou bataille de l’Île d’Aix), pendant laquelle les pertes de la flotte française face à l’armée anglaise ont été considérables. Deux années ont été nécessaires pour construire ce fort.

Fort Enet

Attendez la marée basse pour vous diriger vers ce fort insolite classé Monument Historique et empruntez à pied une passe caillouteuse de 1,6 km de long entre les parcs à huîtres.  Récompense après la marche de 30 minutes pour accéder au fort : un plongeon dans l’histoire de France, et une vue exceptionnelle à 360° sur le Pertuis Charentais et le Fort Boyard au loin ! Au retour, ne manquez pas le Fort Vauban, à Fouras-les-BainsPour réserver une visite guidée vers le Fort Enet

#fortenet #djimavicpro #djimavic

A post shared by Folies ? (@vinz161) on

 

Le Fort Louvois.

Visible depuis le pont de l’île d’Oléron, le Fort Louvois est parfaitement reconnaissable grâce à sa forme en fer à cheval.

Le vaisseau de Vauban

En 1690, le Marquis de Louvois ordonne la construction d’un fort au Chapus  pour croiser les tirs de canons avec la citadelle d’Oléron et verrouiller ainsi l’accès sud à l’arsenal de Rochefort. La construction  est dirigée de 1691 à 1694 par l’ingénieur François Ferry, selon les plans de Vauban. Il est le dernier ouvrage de fortification maritime commandé par Louis XIV.  

Fort Louvois vue du ciel

Une vie au rythme des marées

Le Fort Louvois est relié à la terre ferme par une chaussée pavée rectiligne de 400 mètres, submersible à marée haute. On y accède à pied, à marée basse, sur une amplitude moyenne de 3 heures. Cette amplitude varie de 2 à 4 heures selon les coefficients de marées et les vents. À marée haute, l’accès n’est possible que par bateau.

Le Fort Louvois vous ouvre ses portes pour une visite insolite et surprenante!

On découvre dans le donjon, un magasin à munitions et la poudrière, puis les appartements des officiers et du commandant. Une exposition chrono-thématique raconte l’histoire du fort, depuis sa construction en 1691 à sa restauration dans les années soixante. Un plan relief présente les différentes fortifications qui protégeaient l’arsenal de Rochefort. On accède enfin tout en haut de la tour pour la vue panoramique avec sa table d’orientation. Dans l’enceinte, se situent le magasin à poudre principal et la caserne, lieu de vie de la garnison. La poudrière abrite le moule de la structure du blason du roi. Dans la caserne, des maquettes sur les fortifications du littoral et des expositions temporaires complètent la visite. Des visites contées nocturnes sont organisées en juillet-août.

Pour aller plus loin, ou réserver, visitez le site du Fort Louvois

Les autres forts de l’Arsenal Militaire

Vous pouvez compléter votre tour des forteresses littorales en découvrant la multitude de forts construits le long de l’Atlantique, entre les îles de Ré et d’Oléron et sur l’estuaire de la Charente. Parmi eux, le Fort Vauban à Fouras-les-Bains, le Fort Lupin à Saint-Nazaire-sur-Charente, le Fort Liedot sur l’Île d’Aix, ou encore le Fort Madame sur l’île du même nom.

Les forts vus du ciel

La route des forts de Charente-Maritime se découvre aussi du ciel ! Que ce soit en avion, ou en hélicoptère, de nombreux prestataires proposent des vols et baptêmes de l’air commentés avec survol des forts de Fouras, de l’île d’Aix, du fort Boyard  avec vue jusqu’à la place forte de Brouage.

 

A

Fort Boyard

Fort Boyard, France

En savoir plus
B

Fort Enet

Fort Enet, Fouras-les-Bains, France

En savoir plus
C

Fort Louvois

Le Fort Louvois, Bourcefranc-le-Chapus, France

En savoir plus
D

Fort Vauban

Fort Vauban, Fouras-les-Bains

En savoir plus
E

Fort Lupin

Fort Lupin, Chemin du Fort, Saint-Nazaire-sur-Charente, France

En savoir plus
F

Fort Liedot

Fort Liédot, Île-d'Aix, France

En savoir plus
G

Fort Madame

L'Île Madame, Port-des-Barques, France

En savoir plus