EGLISE SAINT HILAIRE

Ouverture

Ouvert toute l'année

Descriptif

Historique
Commentaire historique : Vicairie perpétuelle de l'ancien diocèse de Poitiers, l'église Saint-Hilaire d'Epenède dépendait de l'abbaye de Charroux. Elle pourrait dater, pour ses plus anciens éléments, du XIIe ou du début du XIIIe siècle. Selon la tradition, l'église aurait été incendiée à la Révolution. Toujours est-il que la voûte de sa nef a disparu (remplacée par un lambris), que le couvrement du choeur est refait en 1846 et son clocher en 1875 par l'entrepreneur Villesat, de Ruffec, sur plans de l'architecte Varin. Le 20 mars 1877 un mandat de paiement est adressé à M. Rouaud, entrepreneur à Pleuville, pour des travaux à l'église : ouverture de deux croisées dans l'église sous le clocher, pose de persiennes ou abat-sons aux ouvertures du clocher. En 2002, la petite baie de la travée droite du choeur a été démurée, l'autel a été reconstruit et déplacé, le dallage a été reconstitué. Les vitraux sont en cours de restauration.
Datation(s) principale(s) : 12e siècle (?) ; 13e siècle ; 19e siècle
Justification de la datation : daté par travaux historiques
Auteur(s) : Varin (architecte) ; Villesat (entrepreneur) ; Rouaud (entrepreneur)
Justification de l'attribution : attribué par source

Description
Commentaire descriptif : L'église est de plan allongé, d'un seul vaisseau de quatre travées, couvert d'un lambris, et d'un choeur composé d'une travée droite et d'une partie semi-circulaire couverte d'une voûte à cinq pans dont le toit est en croupe polygonale. L'élévation extérieure sud est sommée d'une corniche à modillons à décor géométrique ; le toit repose sur une sablière apparente. Sur toutes les élévations se trouvent des reprises d'appareil. Sur l'élévation sud s'ouvre le portail à trois rouleaux et une archivolte retombant sur des chapiteaux à tailloir mouluré, à corbeille à décor floral et astragale moulurée. Les bases des colonnettes sont prismatiques. A droite de la première baie du portail se trouve une petite baie murée, à linteau monolithe et qui semblerait être un vestige d'une baie jumelle. L'élévation nord est consolidée par un contrefort dont seule la partie supérieure est visible. Les parties basses sur le choeur et la nef, de l'élévation nord, sont masquées par des dépendances montant à mi hauteur de l'élévation de l'église. Le clocher, de plan rectangulaire, présente quatre faces se terminant en gables surmontés d'amortissements en fleurons. Il est couvert en ardoise. Les faces est et ouest sont percées de trois arcatures tandis que les faces sud et nord ne le sont que de deux. Les baies sont protégées par des abat-son en bois. Aux angles du clocher se trouvent des gargouilles en pierre. Au sommet du clocher se dresse une croix en ferronnerie.
Le sol de l'église est en dalles de pierre. Intérieurement, à droite du choeur, dans le mur sud, se trouve un double lavabo. Sur le même mur, dans la travée droite du choeur, est ouverte une meurtrière, largement ébrasée intérieurement et chanfreinée extérieurement. Le choeur est accessible par deux marches. A l'ouest se trouve une tribune en bois. A l'étage est déposée une chaire et au rez-de-chaussée, à gauche, un confessionnal.
Les élévations gauche et droite de la nef sont ornées d'arcatures en arcs brisés, séparées par des colonnettes au-dessus desquelles des chapiteaux à décor rustique portent le départ des arcs doubleaux des voûtes disparues. La double sacristie est au nord.
Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : calcaire ; granite ; pierre de taille ; moellon ; enduit partiel
Matériau(x) de couverture : tuile creuse ; ardoise
Parti de plan : plan allongé
Type et nature du couvrement : lambris de couvrement ; voûte de type complexe
Type de la couverture : toit à longs pans ; croupe ; croupe polygonale
Technique du décor : sculpture
Représentation : personnage profane ; ornement géométrique ; ornement végétal ; ornement animal
Précision sur la représentation : Chapiteaux au nord et au sud de la nef : animaux, personnages féminin et masculin, décor floral. Chapiteaux du portail : décor géométrique.

Intérêt de l'oeuvre
Date(s) et nature de la protection MH : 1965/05/24 : inscrit MH partiellement
Précisions sur la protection : Eglise Saint-Hilaire (à l' exception du clocher moderne) (cad. C 186) : inscription par arrêté du 24 mai 1965.
Loading
Loading
Loading