Marais d'Arceau et de la Perrotine

Français

Les marais d’Arceau et de la Perrotine sont situés au centre de l’ile d’Oléron, séparés de l’océan au nord par la forêt des Saumonards et s’étendent à l’est jusqu’aux vasières de Boyardville. Le site est le plus vaste complexe d’anciens marais salants de l’Ile d’Oléron et il est composé d’un ensemble de dépressions ou « jas » et de bosses typiques des marais du centre-atlantique. Ces anciens marais salants sont aujourd’hui utilisés pour l’ostréiculture ou comme zone de pâturage pour l’élevage bovin ou équin. Plusieurs canaux permettent l’échange des masses d’eau entre le marais et l’océan. Ces paysages peuvent paraitre très homogènes au premier regard mais sont, en réalité, composés d’une mosaïque d’habitats riches et variés : lagunes, fossés et bosses. Aux lisières du site, plusieurs milieux se succèdent : roselières, dunes, zone urbanisées. L’ile d’Oléron est reconnue pour être au cœur des zones migratoires de la façade atlantique. Les anciennes salines offrent une véritable zone d’alimentation, de repos et de reproduction pour de nombreuses espèces comme l’Avocette élégante, le Bécasseau variable, le Bécasseau sanderling, la Bernache Cravant, la Gorgebleue à miroir, le Gravelot à collier interrompu, le Pipit rousseline, le Pipit maritime (ect.) Plusieurs reptiles et amphibiens fréquentent la zone : c’est le cas du Lézard ocellé, une espèce méditerranéenne en limite d’aire, la Coronelle girondine, la Rainette méridionale ou encore le Pélobate cultripède. Les mammifères remarquables recensés sont le Campagnol amphibie, la Loutre d’Europe et le Murin de Daubenton. On retrouve également, dans le marais, le Leste à grands stigmas, espèce de libellule rare et menacée. En continuité du site, se trouvent de vastes étendues d’herbiers de Zostère naine au niveau des vasières, zones d’alimentation privilégiées des oiseaux. Sur le domaine terrestre, on observe plusieurs espèces illustrant la succession des milieux depuis les hauts de plage jusqu’aux zones de marais plus intérieures  Le marais doux de la Maratte abrite une importante population de Grande Douve. Au niveau des anciennes salines on note la présence du Cranson d’Angleterre, de l’Orchis des marais, du Glaïeul de Byzance et de l’Anchuse officinale.


Périodes d'ouverture

Toute l'année.

Tarifs & moyens de paiement

ACCES_LIBRE

Documents à télécharger