VILLA GALLO-ROMAINE

Ouverture

Ouvert toute l'année

Descriptif

À proximité du casino de Jonzac, entre un méandre de la Seugne, suite aux campagnes de fouilles des étés 2003 et 2004, a été mise au jour une villa gallo-romaine du IVème siècle de notre ère, d'une superficie de 3000m² comprenant un équipement thermal complet. Le domaine d'au moins deux hectares a connu plusieurs phases de construction.

Des éléments de construction (blocs de grands appareils et une inscription) intégrés à la fondation de la résidence indiquent la présence d'un mausolée funéraire.
L'organisation générale de l'exploitation n'est pas encore clairement établie. Cependant, il est possible d'identifier une cour agricole à l'est ainsi qu'un jardin d'agrément aménagé sur la façade ouest.
L'habitation, 100 m sur 15 m dans son dernier état, correspond à une demeure à corps de bâtiment principal allongé et à galerie-portique en façade. L'organisation de l'espace laisse percevoir différentes fonctions et trois volumes distincts : au nord les salles de réception (dont une est chauffée par le sol) avec deux citernes, au centre et au sud les pièces de servitudes en enfilade qui aboutissent au sud à l'ensemble thermal. Si les constructions sont fortement arasées, les remblais de démolition permettent d'appréhender l'effort d'ornementation de certaines pièces (enduits peints, éléments architecturaux, vitrage et tesselles). La surface de cette habitation et les témoignages architecturaux indiquent qu'il s'agit d'une demeure aristocratique de premier plan. Le mobilier archéologique traduit quant à lui une occupation principalement aux IIIème et IVème siècles.

Le deuxième bâtiment est perpendiculaire et espacé d'une centaine de mètres de l'habitation.
Les murs d'un grand bâtiment, 28 m sur 14 m soit 392 m2, semblent délimiter un établissement de plan rectangulaire symétrique. Les deux pignons (est et ouest) seraient occupés par deux salles de la largeur du bâtiment, 14m sur 3, 5 m (49 m2). La partie centrale est séparée en deux espaces inégaux (2/3 et 1/3); au nord une pièce de 18, 5 m sur 8 m (148 m2) et au sud une salle de 18, 5 m sur 3 m (45, 5 m2).
Le plan du bâtiment est assez proche de celui qui borde le côté ouest de la cour agricole de la villa du Paradis ou celle du Grand Mur à Romégoux (Charente-Maritime) ou encore des bâtiments agricoles de la villa de Chiragan (Haute-Garonne). Il correspond au type de bâtiment qui organise les cours agricoles de ces villas. Il pourrait donc s'agir d'un bâtiment lié à l'activité agricole sans que la fonction de ce dernier soit définie (grange, grenier, étable...).

Renseignements : 05 46 48 12 11 (maximum 25 personnes).
Loading
Loading
Loading