EXPOSITION : LAURENT LAFOLIE

Ouverture

Du 14/09/2019 au 27/10/2019

Descriptif

Exposition Laurent Lafolie
ii (inner images/images intérieures)

Ce qui se rapporte au désir et aux nécessités s’articule aux images intérieures que nous portons et que nous produisons. Que ce soit avec la réalité ou dans le rêve l’esprit incline vers ce que veut le corps à travers l’attrait ou le repoussoir des images. Incidemment, inconsciemment, ces images mentales nous guident, nous motivent ou nous empêchent selon qu’elles répondent à des idéaux, à des manques ou à des craintes. Des images intérieures donc, mouvantes et par nature
impalpables, que l’on ne peut partager que par l’évocation, la métaphore et l’histoire, par l’invisibilité et l’abstraction.
Si la littérature et la musique font naître en nous de nombreuses images sans qu’il soit besoin de les solliciter, la photographie est prise quant à elle dans une sorte de paradoxe : exprimer l’indicible par le visible ; l’indicible soit la porte d’accès à l’invisible.

Laurent Lafolie

Né en France en 1963, Laurent Lafolie est photographe depuis 1980. Les premières années de sa pratique l’ont amené à collaborer avec des metteurs en scène puis, à partir de 1994, avec des chorégraphes contemporains. Depuis l’année 2005 sa recherche est engagée dans des projets artistiques indépendants où s’opère un travail sur le mécanisme de perception des images en utilisant essentiellement le visage pour médium. Concrètement les travaux de Laurent Lafolie répondent à la fois au désir de faire de l’image un objet photographique et du lieu d’exposition un espace de présentation photographé, sensible et ludique. Le concept d’objet photographique se retrouve dés ses premiers tirages par contact au platine-palladium jusqu’aux projets sur papier japonais, sur verre et autres supports. Il est également lisible dans l’agencement et la disposition des images où la place est laissée au jeu des lectures multiples. Plusieurs projets sont généralement réunis lors des présentations ; ils s’assemblent pour former une distribution photographique où le lecteur réinvente progressivement les images par les déplacements qu’il opère et les points de vue qu’il adopte. Chaque présentation est ainsi le moyen de développer une construction dans lequel l’image devient un acte cadré par le perceptible, modelé par l’invisible et tendu vers l’irreprésentable.
Loading
Loading
Loading

Envoyer un message