Eglise du Sacré Coeur, Angoulême (16000)

Descriptif

L'église consacrée au Sacré Cœur est située quartier Victor Hugo. Les travaux débutent en 1925 et l'église est finalement consacrée en1957.
Les projets de construction d’une église, dès 1885, dans le quartier de la Bussate, furent contrariés par de multiples évènements : séparation de l’Église et de l’État en 1905, la grande guerre de 1914..
En 1925, les travaux à peine débutés furent interrompus jusqu’en 1939 au moment où débute la seconde guerre mondiale.
Le projet initial est repris et transformé par l’architecte Pierre LALIARD en 1953-54 qui conçoit une large et vaste nef couverte d’un toit à double pente supporté par de fins portiques de béton.

Architecte et membre de la commission d’art sacré, Pierre LALIARD, a construit pendant plus de 30 ans 8 églises ou chapelles, bâtir en 1948 un monastère pour les Carmélites de Cognac, un monastère une église pour les contemplatives du Bon Pasteur. Nous lui devons de nombreuses restaurations : le choeur de l’église Saint-Jacques de L’Houmeau, la chapelle Saint-Roch, l’abbaye de Bassac, l’école Sainte-Marie de Chavagnes..
La construction des églises Notre-Dame de la Route à Saint-Yrieix, Notre-Dame de la Paix à Gond-Pontouvre, Saint-Joseph artisan à Soyaux, Sainte-Bernadette à Angoulême.

On lui doit les travaux à l’école Saint-Paul pour la construction du bâtiment (réfectoire et cuisines, salles de cours à l’étage).

L’église est finalement consacrée en mars 1957 et ouverte au culte.
Une nouvelle flèche est posée en 2001.
La façade principale de l’église est d’une extrême sévérité. Les voiles de béton, tendus devant un mur de pierre, symbolisent l’enveloppement contemporain du projet initial.
Seul un campanile élancé, apporte une certaine élévation.

Cette église mérite le détour pour ses vitraux réalisés en deux campagnes :
Les vitraux du maître verrier Gérard Lardeur (1931-2020), visibles dans la nef, furent bénit en 1966 par Monseigneur Pouget. Les simples verres colorés imaginés par l’architecte Laliard pour animer la nef furent remplacés par les créations non figuratives de Gérard Lardeur. Elles frappent tout d’abord par leur austérité. Ce parti pris est volontaire et fait écho à la recherche de silence, de paix et de recueillement.
Le maître verrier a poussé l'expression du plomb jusqu'à lui donner une présence et un volume dépassant l’usage habituel.
.
En septembre 2009, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l’édifice, la façade a reçu un vitrail contemporain de 5,80m de haut et 2m de large, composé de 49 petits panneaux de verres aux vives couleurs représentant le sacré cœur et le Christ dont la tête, les mains et les pieds sont en relief sur des plaques d’inox. On doit cette œuvre à l’atelier du vitrail d’Anne Pinto d’après le dessin original d’une paroissienne.

Langues pratiquées

Français

Conditions de visites

Visites individuelles libres en permanence

Tarifs (€)

Accès libre.

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Calculer l'itinéraire vers Eglise du Sacré Coeur

Recommandé pour vous