48h à Saintes

Escapade de 2 jours dans une ville historique

Ville d’Art et d’Histoire, la cité offre de multiples voyages… au fil de l’histoire, de l’eau et de la musique. Nous avons pris rendez-vous avec Medialonum Santonum pour une escapade assurément de charme.

Voyage au coeur du patrimoine historique de Saintes

Jour 1

Point de départ : l’arc de Germanicus… témoin de l’histoire de la capitale de la province romaine d’Aquitaine. Cet arc monumental marquait le départ (ou l’arrivée) de la Via Agrippa qui reliait Saintes à Lyon. Remonté sur la rive droite de la Charente qui traverse la Ville, il nous ouvre la voie vers d’autres époques, d’autres surprises… En effet, la rue de l’Arc de Triomphe nous conduit directement à l’Abbaye aux Dames. L’abbaye qui fût le premier monastère de femmes en Saintonge, se dévoile : de l’abbatiale aux cellules des nonnes en passant par la salle capitulaire et allant jusqu’au clocher. Équipés d’un casque Music Aventure nous entraîne pour un voyage sonore. Dans la cour de l’abbaye, un carrousel musical contemporain est le théâtre d’une création musicale collective. L’histoire ? Sous un immense dôme d’acier et de verre, Bazilik, fantasmagorique dragon en bois de malaca à tête de coq et queue de serpent est endormi. Pour le réveiller, chacun peut prendre place sur l’un des 24 instruments numériques intégrés dans son corps et se livrer alors à une expérimentation musicale que Basilik mixe pour offrir une composition musicale unique. Musique toujours… l’Abbaye aux Dames accueille chaque mois de juillet, le Festival de Saintes dédié à la musique classique. On prend date !

 

Cette aventure ludique et sensorielle a réveillé nos papilles… Nous repartons vers la Charente et le centre ancien où de nombreuses tables gourmandes nous accueillent avec convivialité.

Puis notre balade-découverte nous donne à voir de beaux hôtels du XVIIIe siècle. Certains abritent d’ailleurs des musées qui recèlent de collections à ne pas manquer : peintures, sculptures et céramique dans l’ancien hôtel de ville de Saintes, le musée de l’Echevinage ; objets rares ou insolites liés à la Saintonge, aux arts décoratifs et à la vie quotidienne au musée Dupuy-Mestreau. Entre les deux, nous admirons le portail de style flamboyant de la Cathédrale Saint-Pierre. Cet après-midi ensoleillé est propice à une croisière sur la Charente. Les embarcations sont variées en plein centre de la ville : gabarre, bateau traditionnel à fond plat, bateaux électriques ou bateau-mouche. Avec le Bernard Palissy III, on teste la promenade « zéro émission » sur le fleuve. Unique en Europe, ce bateau électro-solaire de 24 m de long et équipé d’emplacements pour 8 à 10 vélos navigue grâce à une propulsion totalement électrique ! On peut même réserver des croisières nocturnes : ambiance magique et romantique à souhait.

embarcations sur la Charente à Saintes

Jour 2

Rive gauche, Saintes nous dévoile deux de ses plus beaux emblèmes. L’amphithéâtre gallo-romain nous plonge au Ier siècle après Jésus-Christ, au temps des combats des gladiateurs qui pouvaient se dérouler sous le regard et les acclamations d’une foule de près de 15 000 personnes. Ses dimensions impressionnent encore aujourd’hui : 126m par 102m. Aqueduc, thermes, remparts… d’autres vestiges, ainsi que le musée archéologique, témoignent de cette époque fascinante.

Théâtre Gallo-Romain de Saintes

La découverte des trésors de Saintonge

Joyau de l’art roman saintongeais, l’église Saint-Eutrope classée à l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle rappelle, quant à elle, que Saintes est une halte jacquaire
importante. Atmosphère envoûtante dans la crypte de cet édifice dont le plan à deux chœurs superposés constitue l’originalité.

Un déjeuner plus tard, on décide de s’offrir une sortie hors de la cité, direction Port d’Envaux pour une découverte unique, celle des Lapidiales. Dans l’ancienne carrière des Chabossières, chaque année, des sculpteurs du monde entier viennent sculpter les parois de calcaires blanc. Une œuvre collective à ciel ouvert évolutive qui nous donne déjà envie de revenir avec les enfants. Car si notre escapade s’achève, elle appelle déjà à de nouveaux séjours pour explorer tous les trésors de Saintonge.