A la découverte du patrimoine de l’Unesco des Charentes

Bâtis au Moyen- ge ou au XVIIe siècle, revêtant des fonctions spirituelles ou militaires, les sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco en Charentes vont vous époustoufler.

Sur les Chemins de Saint Jacques de Compostelle

Classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco, Les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle recèlent de joyaux architecturaux bâtis au fil des siècles pour répondre aux besoins des pèlerins : églises, hôpitaux, monastères … ponctuent ainsi les 1500 km d’itinéraires classés. Quatre d’entre eux sont à découvrir en Charentes.

A vos agendas ! L’année 2018 marquera les vingt ans de ce classement. Des balades émaillées de concerts, activités sportives ou spectacles seront organisées durant tout  l’été entre Melle, Aulnay-de Saintonge, Saint-Jean-d’Angély, Fenioux, Saintes et Pons.

Chef-d’œuvre de l’art roman du XIIème siècle dans un état de conservation exceptionnel L’Eglise Saint-Pierre d’Aulnay domine un cimetière abritant des tombes aux allures de sarcophages et une croix hosannière du XIVe siècle. Joyau de l’église, le portail sud orné de voussures finement sculptées est marqué de nombreuses influences orientales : on y découvre un bestiaire fantastique (essayez de retrouver l’âne musicien, la chouette ou la sirène), les apôtres et des prophètes …  une vraie BD !

Eglise Saint Pierre d'Aulnay

Sur le portail central se dessinent les signes du zodiaque, les travaux des champs, les vices et les vertus, les anges adorant l’agneau… Vous remarquez sans doute les traces de polychromie qui nous rappellent que l’église était à l’époque de sa splendeur entièrement colorée !  Continuez à marcher en levant le nez. Vous découvrirez au niveau de l’abside 36 modillons tous plus étonnants les uns que les autres : un sonneur d’olifant, un guerrier en cotte de maille, un monstre terminant de dévorer un malheureux ou un couple d’amoureux … il n’y en a pas deux pareils !

Quittez la lumière pour l’ombre : aussi sobre que l’extérieur est exubérant, l’intérieur de l’église est lui aussi d’une richesse architecturale à couper le souffle.

 

L’Abbaye Royale de Saint-Jean-d’Angély

Construite au IXe siècle par Pépin 1er (le petit fils de Charlemagne) pour abriter le crâne de Saint Jean-Baptiste. Lieu de vénération de la précieuse relique, Saint-Jean-d’Angély devient rapidement une importante étape sur les chemins de Saint Jacques-de-Compostelle. Ravagée et reconstruite à plusieurs reprises, l’abbaye deviendra l’une des plus puissantes de l’ouest de la France. La dernière campagne de reconstruction fut interrompue par la révolution. D’architecture classique, l’abbaye d’aujourd’hui, qui présente un portail monumental et deux imposantes tours à dômes, est devenue le centre culturel de Saint-Jean-d’Angély. Montez sur les tours : le panorama à 360° sur la ville médiévale et la Saintonge Dorée est tout simplement saisissant.

 

Abbaye Royale St Jean

L’Hôpital des Pèlerins de Pons

Bâti à l’extérieur des murs de la ville, ce bâtiment permettait d’accueillir durant la nuit les pèlerins cheminant vers Saint-Jacques-de-Compostelle, alors que les portes de la ville étaient fermées. L’ensemble hospitalier est parmi les plus anciens d’Europe existants à ce jour. Son porche roman est particulièrement bien conservé : on peut même y voir des graffitis étranges gravés par les pèlerins !  Après une visite où vous découvrirez la salle des malades et la pharmacie, ne manquez pas de parcourir le vaste jardin médiéval qui abrite plus de 100 espèces de plantes médicinales !

 

Hôpital des Pèlerins à Pons

L’église Saint-Eutrope à Saintes

Bâtie sur les hauteurs de la ville, l’église Saint-Eutrope à Saintes est un chef-d’œuvre de l’architecture romane. Dédiée au premier évangélisateur de Saintonge, l’église, qui fût consacrée au XIe siècle par le pape, devient rapidement une halte incontournable sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. La crypte dont la voûte est soutenue par des piliers massifs est l’une des l’une de plus vastes d’Europe. Il se dégage de ce lieu qui abrite le sarcophage du saint une impression de puissance et une spiritualité absolument saisissantes. Juste au-dessus de la crypte (appelée église “basse”), l’église “haute” dominée par une impressionnante flèche de 65 mètres présente un ensemble unique de chapiteaux sculptés. A l’origine, l’église haute et l’église basse étaient reliées afin de faciliter la circulation de la multitude de pèlerins venus se recueillir.

Eglise Saint Eutrope a Saintes

Saint-Martin-de-Ré et le réseau Vauban

L’œuvre de Vauban, célèbre architecte militaire de Louis XIV, compte plus de 160 places fortes : 12 d’entre elles parmi les plus remarquables ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco, dont les remparts de Saint-Martin-de-Ré sur l’Ile de Ré. Conçue dans ses moindres détails par Vauban, la magnifique étoile de fortifications bâtie à la fin du XVIIe sur ordre royal devait assurer la protection de La Rochelle et de Rochefort et de la population de l’île. L’enceinte qui entoure la ville, la citadelle (qui ne se visite pas) et le port est percée de 2 portes monumentales et compte quelques 14 km linéaires de remparts maçonnés ! Cette place forte qui n’a jamais subi l’assaut de l’ennemi est remarquablement conservée.

A

L’Eglise Saint-Pierre d’Aulnay

Eglise Saint Pierre d'Aulnay, chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Aulnay, France

B

L’Abbaye Royale

Abbaye Royale, Saint-Jean-d'Angély, France

C

L'Hôpital des Pèlerins

L'Hôpital des Pélerins, Rue Georges Clemenceau, Pons, France

D

L’église Saint-Eutrope

Basilique Saint-Eutrope, Rue Saint-Eutrope, Saintes, France

E

Les remparts de Saint-Martin-de-Ré

Saint-Martin-de-Ré, France