Venez célébrer les Distilleries en fête au cœur du vignoble du cognac

Percez les secrets de la distillation

L’hiver, c’est la saison reine du vignoble du cognac, celle qui le rend unique. Alors à la question : que faire en Charentes en hiver ? La réponse est toute trouvée !
Bienvenue dans le plus grand vignoble européen en cépage blanc !

Portes ouvertes dans les distilleries

Le cognac s’obtient par la double distillation des vins blancs dans des alambics en cuivre rouge. C’est là sa marque de fabrique, Pendant les mois d’hiver, la magie opère. À cette occasion, les viticulteurs invitent le public dans l’atmosphère chaleureuse de leurs distilleries. Au pied de l’alambic qui ronronne, ils partagent leur passion et leur savoir-faire. Ceux-ci participent à faire du cognac un produit d’excellence, réputé dans le monde entier.

distillerie_en_fete

La distillation, un art ancestral

De décembre à mars, le vignoble du cognac est en effervescence : les distilleries travaillent jour et nuit. Une première distillation produit le brouillis, liquide encore trouble. Celui-ci est remis dans la chaudière pour une seconde distillation, appelée la « bonne chauffe ». Les premières fractions qui s’écoulent de l’alambic, les têtes, très alcoolisées sont écartées. Ensuite, vient le cœur, eau-de-vie claire, limpide et aromatique qui, après vieillissement en fût de chêne, donnera le cognac. Puis le distillateur élimine « les secondes » et « les queues » de fin de distillation.

distillerie_fete

En tête à tête avec les artisans du cognac

Les bouilleurs de cru distillent le vin pour le transformer en eau de vie. Véritables alchimistes, ils mènent leurs alambics de cuivre chauffé à la flamme directe. De même, ils surveillent la chauffe et réalisent les « coupes » au bon moment. Jusqu’en mars, ces distillateurs vous proposent de découvrir et d’entrer dans leur univers. Vous pourrez alors visiter leurs distilleries grâce à des animations originales. Prendre son petit déjeuner au pied de l’alambic, partir à la découverte des arômes du cognac à l’occasion d’un atelier olfactif, savourer un instant gourmand autour du brûlot charentais… Faites votre choix.

distillerie_en_fete
Autre métier, celui du tonnelier est indispensable à l’élaboration du plus délicat des spiritueux. Alors pourquoi ne pas frapper la porte d’une tonnellerie pour assister à la fabrication de fûts de chêne dans lesquels viendront vieillir les eaux-de-vie ?

Sur les routes du vignoble du cognac

En hiver, le paysage du vignoble du cognac offre un cadre parfait pour vos escapades en 2CV, en buggy ou encore à pied… Les vignerons ne manquent pas d’idées pour vous faire découvrir la campagne charentaise où de douces effluves de cognac viennent chatouiller les narines.

Pour des pauses culturelles, les distilleries deviennent le théâtre de spectacles, concerts, représentations d’artistes, expositions. Un petit détour par le Musée des Arts du Cognac est aussi fortement recommandé pour qui souhaite en savoir plus sur la liqueur des Dieux !

Un vignoble à toutes saveurs…

Que ce soit dans les cuisines des chefs charentais ou chez les viticulteurs, le cognac joue les accords parfaits avec nombre de produits locaux : truffes, foie gras, chocolat, caviar, truites… Dans le vignoble du cognac, venez régaler vos papilles en participant à des ateliers cocktails ou food pairing, pour des expériences savoureuses inoubliables !

Les frimas de l’hiver vous donnent envie d’une boisson chaude à savourer au coin du feu…  Spécialité locale, le brulôt charentais qui réchauffe le café en enflammant du cognac est pour vous !  Servi froid, le café est recouvert d’un peu de cognac versé délicatement sur le dos d’une cuillère pour rester à la surface. Puis, on ajoute deux sucres imbibés de cognac dans la coupelle. En brûlant, le cognac de la soucoupe réchauffe la tasse et le café. Le cognac de la tasse s’enflamme lorsque la température s’élève. Pendant la combustion, une étrange alchimie s’opère : le café semble subir une seconde torréfaction. Une fois la combustion terminée, on verse la réduction liquoreuse de la soucoupe dans la tasse. On obtient un délicieux digestif de café aromatisé au cognac qui en flambant réduit sa teneur en alcool à seulement 3°C.

Quelques artisans d’art charentais proposent des services à Brulôt en céramique et des viticulteurs proposent du cognac adapté à cet usage tricentenaire dans le vignoble.