5 bonnes raisons de découvrir le patrimoine de Surgères

Dotée d’un riche patrimoine culturel et gastronomique, Surgères n’en finit pas d’étonner ses visiteurs. La ville est notamment réputée pour son incroyable beurre de Surgères, prisé par les amateurs de bonne chère. Et que dire de son architecture médiévale, nous offrant un véritable plongeon dans le passé ? Voici pour vous 5 bonnes raisons de visiter Surgères, fleuron de la Charente-Maritime.

Goûter au beurre de Surgères, étoile des Charentes

Véritable star nationale, le beurre de Surgères est pourtant le fruit d’un malencontreux événement. Au XIXe siècle, les vignes charentaises furent ravagées par le Phylloxéra. La ville fut alors amenée à se reconvertir dans la filière laitière. Un choix qui changea à jamais le destin de Surgères, désormais célèbre dans tout le pays pour son trésor gastronomique. Vous aussi, laissez-vous tenter par ce produit crémeux (détenant l’appellation AOP « Charentes-Poitou » depuis 1979),  dont le léger arôme de sel est non sans rappeler la proximité de la mer…

Le secret de ses saveurs particulières ? Elles lui viennent de sa méthode de production, respectant un cahier des charges très strict : le lait et la crème doivent provenir d’un bassin limité aux 5 départements producteurs (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée et Vienne) et la pasteurisation de la crème doit obligatoirement s’effectuer durant une quinzaine d’heures. Cerise sur le gâteau, toute adjonction d’additifs est strictement interdite. Enfin, la maturation à basse température lui donne ce goût de noisette inimitable.

Beurre de Surgères

Pour y goûter, rendez-vous dans l’une des nombreuses pâtisseries de la ville et succombez, pourquoi pas, à l’incontournable gâteau de Surgères. Le beurre en est l’ingrédient principal ! Un conseil si vous décidez de ramener ce précieux produit charentais : conservez-le à une température inférieure à 18°C, à l’abri de la lumière et dans son emballage d’origine, pour éviter qu’il ne s’oxyde.

Déambuler dans l’enceinte médiévale de Surgères

La ville du beurre charentais regorge également de trésors du temps passé, témoignant de son époque médiévale. Pour les découvrir, il vous suffit de vous promener au sein de son centre historique, entouré de plus de 600 mètres de murailles. Le long de ces dernières, vous pourrez notamment admirer les vestiges de tours et d’anciens cachots, autrefois symboles de la puissance surgérienne.

Église Notre Dame de Surgères

Férus de nature, vous trouverez votre bonheur un peu plus loin, au cœur du grand parc rempli de marronniers centenaires, où il fait bon flâner. Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin : il reste tant d’autres surprises à découvrir !

Prenez le temps d’admirer la majestueuse Tour Hélène : elle appartenait jadis à un château de pierre édifié au XIIe siècle, où vécurent les Maingots, l’une des plus grandes familles de la chevalerie française. Pour la petite anecdote, elle ne fut appelée ainsi que bien des siècles plus tard, en hommage à Hélène de Fonsèque, dame de Surgères. Cette jeune femme, qui n’était autre que la muse de Ronsard, fut dévastée par un chagrin d’amour et choisit de finir ses jours au château, en 1618. C’est à cette même époque que fut construite la magnifique porte de Renaissance, que vous pouvez encore aujourd’hui contempler à Surgères.

Porte de Renaissance à Surgères

Destinée à marquer l’entrée du château, cette porte fait partie des merveilles architecturales de la Cité. Colonnes cannelées, rosaces, triglyphes, arcatures moulurées, feuilles d’acanthe : difficile de décrocher le regard de son élégante décoration. Les fins connaisseurs remarqueront également les armoiries des familles seigneuriales Maingot et Rochefoucauld.

Continuez votre balade historique jusqu’à l’Hôtel de Ville, ancien corps de logis du château. Ce vaste monument en pierre comprend trois appartements principaux, s’ouvrant sur de jolis jardins boisés. Attardez-vous quelque peu dans la pièce centrale, servant aujourd’hui de salle des mariages, et admirez ses magnifiques boiseries de style Renaissance.

Bien évidemment, on ne peut quitter l’enceinte médiévale sans avoir exploré les moindres recoins de l’église Notre-Dame de Surgères !

S’émerveiller devant Notre-Dame de Surgères

Située en plein cœur de l’enceinte médiévale, il s’agit d’un véritable joyau de l’art roman. Elle doit notamment sa réputation à sa superbe façade du XIIe siècle, s’étendant sur 27 mètres de longueur, et son haut clocher octogonal orné de fines colonnes. Avant de visiter son intérieur, observez les minutieux détails de ses sculptures en haut relief. Leur particularité ? Très peu constituent des représentations bibliques. Ce sont plutôt des figures légendaires tels que des animaux fantastiques ou monstrueux, symbolisant pour la plupart le mal, d’où leur présence à l’extérieur du lieu saint.

L’intérieur de l’église est, quant à lui, doté de très peu d’ornements, mis à part ses quelques sculptures et son sanctuaire pourvu de deux colonnettes. On y vient surtout pour s’imprégner de la sérénité du lieu et faire une pause agréable durant la visite. Prenez tout de même le temps de descendre à la crypte pour observer ses jolies fresques du XVIe siècle. On raconte que l’une des sépultures serait celle d’Hélène de Fonsèque ! Laissons planer le doute…

Musarder au marché de Surgères

Pour vibrer au rythme de la ville, rien de tel que les jours de marché. C’est l’endroit idéal pour ramener des produits frais et locaux à votre retour. Outre l’immanquable beurre de Surgères, on y trouve également bon nombre de fromages de chèvre, gâteaux bios, ainsi que des produits issus de producteurs locaux.

Marché de Surgères

Complétez cette belle aventure gastronomique au magasin fermier de la ferme d’Aunis, situé à la sortie de la ville. Bière locale, pain bio, poulets fermiers et autres gourmandises typiques vous attendent.

Découvrir la campagne surgérienne par la Coulée verte

A l’arrivée des beaux jours, la Coulée verte est un immanquable à Surgères. Il s’agit d’une grande boucle vélo de 26 km, au cœur de la végétation aunisienne. L’idéal pour sortir de l’agitation citadine et découvrir la flore locale.

Pour vous y rendre, prenez la direction du château et laissez-vous guider par le balisage. Vous longerez tour à tour la rivière La Gères, puis le charmant canal de Charras, ainsi que les hameaux de la Grange et de Brette, nichés au cœur de jolies zones boisées. Vous arriverez ensuite aux villages de Péré et de St Germain de Marencennes, juste à temps pour une halte gourmande ! Profitez-en pour flâner sur la place de l’église et contempler les maisons charentaises au sein des ruelles où règne un calme fort agréable.

Rassurez-vous, les sportifs moins aguerris pourront faire le choix du « circuit court » et réduire cette balade champêtre à 11 km.

Convaincus par les charmes de Surgères ? N’hésitez pas à continuer ce voyage onirique en vous promenant près des jolies maisons bourgeoises ou bien simplement en vous installant sur une terrasse de café ensoleillée. Après tout, cela n’est pas pour rien que Surgères fait partie des haltes réputées du chemin de Saint-Jacques de Compostelle ! Et si le cœur vous en dit, poursuivez votre exploration au Nord, vers le Marais Poitevin.