A la découverte de Brouage, l’un des plus beaux villages de France

Une étoile de pierre oubliée par l’océan.

La première impression que vous aurez en découvrant la citadelle de Brouage c’est celle d’une étoile de pierre posée au milieu de 16 000 hectares de marais entre Rochefort et l’Ile d’Oléron. Difficile d’imaginer que cette cité de Charente-Maritime, fondée en 1555 par Jacques Pons, était autrefois bordée par l’océan : et pourtant ! Elle fut même l’un des ports les plus importants de la côte atlantique et tenez-vous bien, la capitale européenne du sel !  Tout au long des guerres de religions, catholiques et protestants se la disputeront jusqu’à ce qu’Henri III règle le problème en la faisant “ville royale” en 1578.

Une forteresse réputée imprenable

C’est sur ordre de Richelieu (qui souhaitait faire de Brouage sa base opérationnelle pour lancer le siège de La Rochelle en 1628) que l’ingénieur Pierre d’Argencourt édifie les impressionnantes fortifications que vous pouvez admirer aujourd’hui. Les remparts forment carré de 400 m de côté et sont ponctués de bastions, échauguettes et autres courtines. Deux portes (la Porte Royale et celle de Marennes) permettaient d’entrer dans la citadelle qui abritait un arsenal, des forges, une poudrière, des magasins de vivres, un hôpital et même un port … souterrain ! Avec sa garnison de 6000 hommes, Brouage était devenue une place forte réputée imprenable !

A la fin du XVIIe, le célèbre architecte militaire Vauban remodèle en partie ces fortifications : elles seront pourtant impuissantes face à un ennemi silencieux et implacable : l’envasement. Oubliée par l’océan, Brouage, comme une célèbre princesse, va s’endormir pour plusieurs siècles.

Brouage Vue aerienne

Visiter la citadelle de Brouage, l’un des “Plus Beaux Villages de France”

Aujourd’hui, les artisans d’art ont remplacé les échoppes des marchands de sel, mais la citadelle de Brouage conserve la physionomie qui lui a été donnée par Richelieu. Elle a d’ailleurs récemment rejoint le club prestigieux des 6 villages de Charentes distingués par le label des “Plus Beaux Villages de France”.

L’office de tourisme propose de passionnantes visites guidées (individuelles ou en groupe) qui vous entraîneront sur les traces des hommes qui ont façonné Brouage au fil des siècles. 

Un conseil d’amis pour réussir votre visite : parcourez les remparts de Brouage en empruntant le chemin de ronde perché à 8 mètres de haut. C’est l’endroit stratégique pour admirer l’architecture militaire de la cité et profiter d’une vue imprenable sur le marais, l’île d’Oléron et l’île d’Aix. Vous apercevrez le village de Hiers qui était à l’origine … une île du golfe de Saintonge aujourd’hui comblé.

Village de Brouage
©jean-marie clausse – Flickr

Admirer La Halle aux Vivres

Ancien grenier à vivres destiné au ravitaillement des navires, cet imposant bâtiment de briques rouges long de 54 mètres rappelle, à plus petite échelle, l’architecture de la Corderie Royale de Rochefort. Il deviendra au fil de son histoire une caserne, une prison et même … une poudrière (par chance, il n’a pas explosé !). Magnifiquement restaurée, la Halle aux Vivres abrite aujourd’hui un très bel espace d’exposition et un centre documentaire prisé des amateurs d’histoire militaire.

Ne manquez pas d’aller jeter un coup d’œil à la Glacière, un puits de 4 mètres de profondeur qui permettait de conserver plus de 20 tonnes de glace recueillie en hiver : le gouverneur de la place forte pouvait ainsi régaler ses invités de délicieux sorbets !

LA HALLE AUX VIVRES DE BROUAGE

L’église Saint Pierre et ses vitraux canadiens

Cette grande église bâtie au XVIIe vous impose sa sobriété toute militaire. La nef centrale recouverte d’une voûte en forme de coque de bateau renversée rappelle le passé portuaire de Brouage. C’est en référence à l’enfant du pays Samuel de Champlain (fondateur de Québec) que l’église est devenue le Mémorial des origines de la Nouvelle-France : vous pourrez y admirer des vitraux de l’artiste québécois Nicolas Sollogoub offerts à la ville par le Canada.

Faites une “Chasse au trésor connectée”

Vous aimez les chasses aux trésors ? Voici une façon vraiment ludique (et addictive, on vous aura prévenus !) de découvrir le patrimoine et l’histoire de Brouage en famille. Téléchargez l’application gratuite Tèrra Aventura sur votre smartphone (wifi gratuit à l’office de tourisme), choisissez le parcours “l’étoile de pierre” et laissez-vous guider : tout au long d’un parcours de 3,5 km à travers la citadelle de Brouage vous allez résoudre les énigmes pour découvrir les coordonnées de la cache où vous découvrirez enfin le trésor. Et si vous avez aimé cette aventure, sachez qu’il y a plus de 250 parcours Tèrra Aventura qui vous attendent aux quatre coins de la Nouvelle Aquitaine !

Le marais de Brouage, paradis des oiseaux

Issu du comblement du golfe de Saintonge, le Marais de Brouage s’étend sur près de 16 000 hectares et une dizaine de communes de Charente-Maritime. Véritable labyrinthe de canaux, il s’est formé sur les anciens marais salants qui firent la renommée (et la fortune) de Brouage jusqu’au XVIe siècle ! Laissés à l’abandon pendant près de 2 siècles puis reconvertis en pâturages de “prés salés”, ces marais sont devenus un véritable paradis pour quelques 150 espèces d’oiseaux. Cigognes, hérons, aigrettes et autres busards des roseaux batifolent avec bonheur dans ce havre de paix situé à quelques encablures de la réserve naturelle de Moëze-Oléron.

Milan noir
©Jean-Jacques Boujot. Flickr
A

le chemin de ronde

4 Rue des Casernes, 17320 Hiers-Brouage, France

B

La Halle aux Vivres

8 Rue de l'Arsenal, 17320 Hiers-Brouage, France

C

La Glacière

19 Rue des Casernes, 17320 Hiers-Brouage, France

D

L’église Saint Pierre

18 Rue du Port, 17320 Hiers-Brouage, France

E

Le marais de Brouage

Fortifications, 17320 Hiers-Brouage, France