Micro-aventures en Charentes

Des escapades à deux pas de chez soi !

Expérimenter de nouvelles activités, lever les yeux sur un patrimoine devant lequel on est mille fois passé, ouvrir son regard sur le paysage environnant, partir à la rencontre de producteurs locaux… et si vous testiez les Charentes hors des sentiers battus. 1, 2, 3, partez !

A Rouillac, c’est la foire !

Le temps d’une journée, prenez votre vélo pour un aller-retour Saint-Amant-de-Nouère – Rouillac qui vous réserve de bien belles surprises.

9 h. Départ de Saint-Amant-de-Nouère.
Avec les enfants on s’élance sur la Voie Verte : cette piste très facile d’environ 17 km aller-retour suit le tracé dans l’ancien train Le P’tit Rouillat qui a relié Angoulême à Rouillac à partir de 1889. Le vélo est un bon moyen de parcourir la voie, on plonge dans de véritables tunnels de verdure. On découvre le patrimoine ferroviaire, les anciennes petites gares qui jalonnaient les villages.

Voie Verte

10 h 30. Arrivée à Rouillac. On est le 27, et comme tous les mois c’est jour de foire ! La journée idéale pour se balader dans la commune. Stands agricoles (poules et lapins), artisanat ou produits locaux (miel, légumes, fromages…) : la foire de Rouillac est l’une des plus importantes de la région avec jusqu’à 300 stands et des milliers de visiteurs. On se soûle d’odeurs et de couleurs, les marchands haranguent et les enfants s’amusent !

12 h 30. Déjeuner dans l’ambiance chaleureuse de l’Auberge des Fins Bois. Heureusement qu’on avait réservé une semaine à l’avance parce que le restaurant est plein comme un œuf ! Les rires fusent, l’ambiance est simple et joyeuse, les habitués de la foire se retrouvent à cette adresse.

14 h 30. On part à la recyclerie Avril. Ce lieu associatif, alternatif et responsable à la fois, séduit nos ados : livres, vêtements ou meubles, tout est de seconde main. L’association Avril valorise ces objets et en plus, c’est beau : pour orner l’espace, ses bénévoles ont récupéré les décors de la fameuse série « Dix Pour Cent ».

16 h. On chemine vers la conserverie Fleuriet, où visite et achats se font sur rendez-vous et où Françoise Fleuriet et son époux Philippe produisent depuis 2007 un vinaigre artisanal de Pineau des Charentes. Ce condiment est aujourd’hui prisé des plus grands chefs. Les enfants sont bluffés par leur ketchup artisanal à base de tomates anciennes.

Conserverie Fleuriet

18 h 30. De retour à Saint-Amant-de-Nouère. On sillonne la Voie Verte au soleil couchant et le paysage scintille. Impression d’être à des kilomètres de la maison…

Cabane au fond des bois en Vals de Saintonge

Sur deux jours et une nuit, nous voici partis entre Saint-Jean-d’Angély et Saint-Savinien-sur-Charente pour une boucle, à parcourir à pied et à vélo à assistance électrique.

Jour 1

10 h. Départ de Saint-Jean-d’Angély.
On récupère les VTC réservés sur internet auprès de VDS Mobilité. Puis direction les halles de Saint-Jean-d’Angély, riches en produits locaux pour notre pique-nique.

Halles Saint-Jean-d'Angély

11 h. En route vers Saint-Savinien-sur-Charente.
On passe par les petites routes, l’itinéraire est facile, super pour les enfants ! On met 1h30 pour parcourir 18 km en prenant notre temps.

12 h 30. On pique-nique dans le parc de l’île de la Grenouillette. Une sieste en bord de Charente serait la bienvenue… Mais les enfants veulent visiter : il faut dire que Saint-Savinien, labellisée Ville et Métiers d’Art et Petite Cité de Caractère, ne manque pas de trésors. On tombe sur l’insolite Musée de la Miniature. Dioramas et maquettes nous font voyager en 1900… On échange avec Liz, la propriétaire : les enfants restent bouche bée devant son atelier !

18 h. En route pour Les Nouillers. Il faut moins d’une demi-heure pour faire le parcours à vélo jusqu’aux Cabanes de Bois Charmant. Au cœur des bois, une cabane perchée dans un arbre nous attend pour la nuit.

Le lieu est féérique… On dîne en famille à la table d’hôtes du château de Bois Charmant. On s’endort tous ensemble, blottis dans notre cabane, au son du vent dans les branches.

Jour 2

5 h 30. Départ au lever du soleil.
Les enfants ronchonnent un peu mais la surprise qui les attend vaut les grognements ! Notre destination est l’un des plus beaux « spots » de pique-nique de Charente-Maritime : la Butte de Puyrolland. Dans la lumière matinale, le panorama est à couper le souffle.

Butte de Puyrolland

L’église Saint-Pierre, isolée en haut du « terrier » à 50 m d’altitude domine la vallée de la Trézence. Personne aux alentours. La mauvaise humeur des enfants ne résiste pas à ce paysage enchanteur !

11 h. A Saint-Jean-d’Angély, on visite à pied le centre historique. Puis rendez-vous au Musée des Cordeliers : les enfants apprivoisent le fonds consacré aux expéditions Citroën en Afrique et en Asie grâce à un livret-jeux.

16 h. Impossible de quitter la ville sans avoir vu l’Abbaye Royale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’intérêt architectural des lieux est redoublé par le fait qu’elle abrite la Micro-Folie, à la fois FabLab, espace de réalité virtuelle, espace scénique et musée numérique dévoilant des milliers d’œuvres issues de musées nationaux ou internationaux. Bluffant… et gratuit !

Abbaye Royale

19 h. Les enfants ont été courageux et curieux toute la journée. Alors récompense collective : un dîner au Scorlion, restaurant gastronomique au sein de l’Abbaye Royale. On se délecte de la cuisine alliant terroir et notes d’exotisme du chef Thomas Routhieau qui a une prédilection pour le travail du poisson. Point final parfait pour notre aventure en Vals de Saintonge.

Escapade en amoureux en Haute-Saintonge

Ce séjour à deux, entre Port Vitrezay et Port Maubert vous dévoile ses pépites. Idéal pour faire les curieux et recharger les batteries.

Jour 1

7 h. A Port Vitrezay, site des Echappées Nature.

Carrelets à Vitrezay
On a réservé le ponton-carrelet rien que pour nous deux ! La vue sur l’estuaire de la Gironde est superbe. On aurait pu s’essayer à la pêche traditionnelle mais on a préféré s’abandonner à la contemplation du paysage matinal.

10 h 30. Départ pour une rando-vélo de 13 km.
On loue des VTC auprès de la Maison de site du réseau et en route vers Port Maubert en suivant le Canal des Deux Mers à Vélo. Entre voie verte, petites routes balisées, marais et vignobles, tout nous séduit.

12 h 30. A Port Maubert.
Déjeuner en terrasse avec vue sur le port au Délice de Maubert, poissonnerie et conserverie artisanale. Valérie et Sabrina, les propriétaires, servent des tapas à la belle saison. Le poisson que l’on déguste a été pêché par Yannick, le conjoint de Sabrina, marin-pêcheur. Du vrai circuit court !

Port Maubert

14 h 30 : Visite de Port Maubert, petit port au pied des falaises de Saint-Fort-sur-Gironde. Main dans la main, on se balade, à la découverte de la tradition locale de pêche à l’esturgeon et de fabrication du caviar jusque dans les années 1980. A la drôle de tour de Beaumont, un « amer » conique qui servait de repère aux navigateurs, on est cueillis par la vue sur l’estuaire et les marais.

Tour de Beaumont

En soirée : encore quelques coups de pédales et notre journée active se solde par un repos des plus confortables au Château des Salles, à Saint-Fort-sur-Gironde. On dîne en tête à tête à la table du restaurant : filet de maigre en croûte d’épices, spaghetti de courgettes du potager. Miam ! On s’endort dans la romantique chambre Myosotis.

Jour 2

9 h. Sortie de 3h en « filadière » avec l’Ecole de Voile de Port Maubert. On s’initie à la navigation sur ce bateau de pêche en bois, embarcation traditionnelle de l’estuaire. Impressionnant à manier mais le moniteur qui nous accompagne est au top !

12 h 30. Retour à Port Vitrezay à vélo. En chemin, on pique-nique avec les tartinades du Délice de Maubert, achetées la veille.

15 h 30. On troque nos VTC pour des trottinettes électriques tout terrain de location auprès de la Maison de site de Vitrezay. Un bon moyen pour sillonner les marais de cet espace protégé où se plaisent beaucoup d’espèces d’oiseaux. On finit la journée un peu fourbus… mais ressourcés.

N’hésitez pas à découvrir ou vous concocter d’autres micro-aventures en Charentes ? 

Expériences et textes : © Myriam Hassoun