Nos 5 coups de coeur de notre voyage à vélo en Charentes

Par Claudia et Clément du blog Clo&Clem

Nous avons découvert les Charentes lors d’un voyage d’une semaine qui nous a permis de parcourir la Charente et la Charente-Maritime, d’Angoulême à Royan. Ce sont des départements que nous ne connaissions pas. Nous étions donc curieux et impatients de commencer ce voyage.

Mais pour bien découvrir un endroit, il faut avant tout bien choisir son moyen de transport. Depuis toujours, nous affectionnons les voyages à vélo. C’est une manière non polluante et douce de voyager qui nous permet d’apprécier réellement chaque paysage plutôt que de passer à côté à toute vitesse.

Par chance, les Charentes sont traversées par de nombreuses voies vertes et véloroutes. Au départ d’Angoulême, nous avons suivi l’itinéraire avec la Flow vélo puis la Scandibérique, passant par Châteauneuf-sur-Charente, Barbezieux-Saint-Hilaire et les étangs de Touvérac. Puis de Vitrezay à Royan, nous avons suivi le Canal des 2 mers, le long de l’Estuaire de la Gironde, et enfin la Vélodyssée jusqu’au phare de la Coubre.

En seulement une semaine, nous avons pu profiter de paysages magnifiques et diversifiés. En débutant sur les rives verdoyantes de la Charente, nous avons ensuite traversé le vignoble de Cognac. Puis, nous avons déposé nos vélos le temps d’une randonnée autour des incroyables étangs de Touverac.

Dans la deuxième partie du voyage, nous avons changé de cap pour suivre l’Estuaire de la Gironde. Nous sommes ainsi passés par des petits ports typiques de l’estuaire, nous avons pu admirer les nombreuses cabanes pour la pêche au carrelet et avons même visité des habitations troglodytes !

Voici nos 5 coups de coeur de ce voyage riche en émotions à travers les Charentes

1 – Les murs peints d’Angoulême

Nous connaissions Angoulême pour son festival international de la BD mais nous ne savions pas à quel point la ville tournait autour du 9e art. Quand Clem était petit, il souhaitait devenir scénariste de bande-dessinée. Alors on vous laisse deviner son plaisir de partir à la découverte de cette ville.

les murs peints d'Angoulême

La visite incontournable d’Angoulême est bien évidemment son musée de la bande-dessinée mais, à vrai dire, nous avons surtout aimé le parcours des murs peints dans la ville. C’est une façon très originale et assez poétique de se promener dans Angoulême.

Certaines œuvres sont gigantesques et impressionnantes à voir. D’autres sont plus discrètes mais tout aussi intéressantes. C’est un véritable petit jeu de piste pour ne pas manquer un seul mur peint et c’est amusant de croiser des groupes de touristes qui regardent un peu partout pour trouver les œuvres les mieux cachées.

Pour nous qui adorons parcourir les villes à la recherche des plus beaux spots de street-art, ce fut une excellente visite d’Angoulême.

2 – Les étangs de Touvérac

Après notre passage à Châteauneuf-sur-Charente et à Barbezieux-Saint-Hilaire, nous avons rejoint Touvérac en suivant la Scandibérique.

Perdus au milieu de la campagne, ces étangs valent le détour car ils sont tout simplement extraordinaires. Une petite randonnée permet de rejoindre les 4 étangs pour se rendre compte de leur singularité. Chaque étang a une couleur différente qui va du vert émeraude au bleu turquoise (notre préféré).

Les étangs de Touvérac

Mais comment explique-t’on ces couleurs si vives ?

Autrefois, Touvérac était connue pour ses sites d’extraction de Kaolin, une argile blanche utilisée principalement pour la porcelaine, la céramique, mais aussi en cosmétique et en médecine. Lorsque les carrières ont été délaissées, l’eau a rempli naturellement les cavités laissées à l’abandon, formant ainsi des étangs d’une profondeur pouvant aller jusqu’à 50 mètres ! C’est donc le blanc du Kaolin qui fait ressortir autant les couleurs en fonction de la biodiversité présente dans chaque lac.

Petit détail qui a son importance : malgré la couleur qui invite à la baignade, le lieu est un espace protégé. La baignade est donc interdite.

3 – Le Domaine du Meunier, une ancienne minoterie dans le port de Mortagne-sur-Gironde

Durant notre voyage à vélo en Charentes, nous avons séjourné dans des logements atypiques et insolites. A Angoulême, nous avons dormi dans un lieu chargé d’histoire : une chambre d’hôtes dans une vieille maison du XVIIIe siècle, en plein coeur de la vieille ville. A Meschers-sur-Gironde, nous avons passé la nuit dans l’une des chambres des grottes de Matata, en bordure de falaise juste au-dessus d’anciennes habitations troglodytes.

Notre logement « coup de coeur », c’est le Domaine du Meunier, à Mortagne-sur-Gironde. Ariane et Coen ont restauré une ancienne minoterie de la fin du XIXe siècle. Nous avons particulièrement apprécié le fait qu’ils aient souhaité garder l’âme des lieux de ce bâtiment industriel. Les logements, qui ont une belle décoration industrielle et moderne, ont été créés directement dans les immenses silos et l’ascenseur est en réalité un monte-charges.

Le Domaine du Meunier, une ancienne minoterie dans le port de Mortagne-sur-Gironde

4 – Le village de Talmont-sur-Gironde

En suivant le Canal des 2 mers, nous passons par le village de Talmont-sur-Gironde. Talmont-sur- Gironde est une étape incontournable pour les voyageurs qui longent l’estuaire de la Gironde. C’est une cité fortifiée qui est classée parmi “ Les Plus Beaux Villages de France”, mais aussi “Petite cité de caractère” et “Village de pierres et d’eau”.

Le village de Talmont-sur-Gironde

Nous avons adoré flâner dans les petites ruelles étroites fleuries par les roses trémières. Les maisons blanches aux volets colorés font de Talmont-Sur-Gironde un village typique plein de charme !

5 – Le phare de la Coubre

Après avoir pédalé plus de 200 kilomètres sur les véloroutes et voies vertes des Charentes, notre voyage s’arrête au phare de la Coubre. C’est donc le lieu symbolique de la fin de notre voyage, mais c’est surtout la cerise sur la gâteau de notre périple en Charentes.

Le phare de la Coubre

Le phare de la Coubre, haut de 64 mètre de haut, a été mis en service en 1905. Il est juste magnifique tout en rouge et blanc. On dirait presque la fusée de Tintin ! En montant les 300 marches jusqu’en haut du phare, on peut bénéficier d’une vue à couper le souffle sur toute la Côte Sauvage, La Tremblade avec ses magnifiques plages et la forêt de La Coubre.

Au final, ce voyage à vélo a été une belle surprise. Nous avons beaucoup aimé parcourir les Charentes en utilisant ses voies vertes et ses véloroutes pour être en pleine nature, à l’abri des voitures. En seulement une semaine, on ne s’attendait pas à voir autant de diversité dans les paysages ! Notre trajet nous a permis de découvrir des endroits méconnus et pourtant exceptionnels.

A bientôt pour de nouvelles aventures en Charentes, Clo & Clem

A

Les murs peints d'Angoulême

Angoulême, France

En savoir plus
B

Les étangs de Touvérac

Touvérac, France

En savoir plus
C

Le domaine du Meunier

36 Quai de l'Estuaire, Mortagne-sur-Gironde, France

En savoir plus
D

Le village de Talmont-sur-Gironde

Talmont-sur-Gironde, France

En savoir plus
E

Phare de la Coubre

Le Phare de La Coubre, La Tremblade, France

En savoir plus